top of page

L’ALIMENTATION A FAIBLE GLYCEMIE

Dernière mise à jour : 1 févr. 2021


L'hyperinsulinisme est un ennemi de l'immunité.

Elle a des effets néfastes sur le diabéte qui est devenu fort répendu et touche aussi bien les jeunes que les personnes plus âgées.

Elle favorise également l’inflammation.



Reprenons depuis le début.


QU’EST-CE QUE L’INSULINE ?


C’est une hormone qui permet le maintien de la glycémie.

Une consommation excessive de glucides à index et charge glycémique élevé va faire perdre à l’insuline son efficacité.


Pour compenser, le pancréas va en produire plus.

Or, l’insuline est l’hormone de stockage.

Elle va permettre la transformation de macronutriments en gras, qui va peu à peu s’accumuler et favoriser la prise de poids.

Cette prise de poids ayant elle-même tendance à diminuer la sensibilité de l’insuline, tu l’auras compris, c’est un cercle vicieux qui va s’installer.


Une bonne gestion de sa glycémie et de sa sensibilité à l’insuline est donc indispensable pour maintenir l’inflammation et l’immunité sous contrôle.


Il suffira donc d’adopter une alimentation dont l’index et charge glycémique est la plus stable possible, ce qui évitera les pic d’insuline et par la même occasion, ses envies/besoins compulsifs de sucre rapide.


COMMMENT PRESERVER SA SANTE ET REGULER SON POIDS?


  • En ayant une alimentation riche en fibres

  • Cuire les aliments de façon adapté, al dente, vapeur, refroidie après cuisson, basse température

  • Privilégier des aliments fermes et entiers

  • Des aliments acides en goût (citron, vinaigre qui diminue la glycémie d’un aliment)

  • En incluant des aliments riches en Oméga-3 d’origine animale (petits poissons gras) ou végétale (graines de lin, de chia, huile de caméline… )

  • Des œufs, de bonne qualité

  • Du thé vert de préférence Matcha

  • La cannelle de Ceylan qui est un excellent partenaire de la sensibilité à l’insuline.

  • En privilégiant des assiettes équilibrées avec les apports de chaque groupe alimentaire (fibres, protéines animales et/ou végétales, glucides a faible index glycémique, bon lipides)

  • Privilégier les aliments à faible index et charge glycémique.


Et oui, il ne s’agit là en aucun cas de privation, frustration ou de régime.


Il s’agira uniquement de catégoriser ces aliments dont l’index glycémique est élevée afin de les répartir dans une alimentation dite occasionnelle.


Dans un prochain article, je vous parlerai du lien entre ces aliments et de la perte de masse grasse chez les sportifs et les personnes souhaitant retrouver leur poids de forme.




79 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page