top of page

Le magnésium

Minéral essentiel qui intervient dans plus de 300 réactions enzymatiques indispensables, en particulier, la production de l’énergie.


Il me faudrait un week end tout entier pour vous énumérer les bienfaits et l'importance du magnésium !

Il m’est assez difficile de vous en faire un très bref résumé mais je vais tenter ça.


  • Essentiel aux apports nutritionnels basiques, il joue un rôle direct dans l'assimilation du Calcium, Potassium, défense immunitaires, de la Vit C, etc ...

  • Il régule la transmission de l'influx nerveux par la synthèse des protéines, donc de la contraction musculaire.

  • Il participe à la transformation des glucides et lipides en ATP, une énergie utilisable par nos cellules musculaires. D'où son importance dans la pratique sportive.

  • Le métabolisme intervient aussi dans toutes les opérations consommant de l'énergie comme la reproduction et la réparation de nos cellules, le fonctionnement de nos organes, dont le cerveau, la gestion du stress, la thermorégulation, etc...

  • Toute carence entraine une chute des performances et une diminution de la capacité à récuperer

  • Chez le Sportif, plus l'effort est important, plus il consommera du Mg. Le sport est un stress physique qui demande une adaptation du système cardio-vasculaire à l'effort et une adaptation de l'organisme aux contraintes qui lui sont imposées.


Notre alimentation devrait normalement nous procurer les quantités de Mg dont nous avons besoin. Or, ce n'est plus le cas du fait de plusieurs facteurs, tels que l'évolution des habitudes, des pratiques alimentaires, l'anxiété, le stress, les cuissons utilisées, les radicaux libres.

A cela s'ajoutent un besoin accru chez les ados, la personne âgée, les femmes enceintes, le sportif.

D'autres aliments favorisent l'élimination du Mg dans les urines, tels que le vin rouge, le thé par exemples par le tanin qu'ils contiennent.


Carences, quels effets sur l'organisme ?

  • Au niveau physiologique: fatigue chronique, manque d'entrain, coup de pompe, insomnies, migraines, vertiges, difficultés à se concentrer, constipation, palpitations, cheveux et ongles cassants. Dans les extrêmes, diabète, pressions artérielle élevée, ostéoporose.

  • Au niveau psychologique: anxiété, baisse de moral, irritabilité, sautes d'humeur. Dans les cas extrêmes, angoisses, dépression, burn-out.

  • Au niveau musculaire: crampes, spasmes musculaires, tics nerveux, douleurs musculaires, baisses des capacités sportives et de récupération. Dans les cas extrêmes, crises de tétanie, infarctus.


L'alimentation « saine » nous apporte en moyenne 120 mg/jour.


Hors un corps, en a besoin entre 500 et 800mg/jour, selon les profils.


Le calcul est vite fait.




Une complémentation de 400mg/jour est une base indispensable chez un "non" sportif.

En fonction de son niveau de stress ou pratique sportive, il sera dans ce cas vu à la hausse.


Mais comment bien le choisir ?


Le magnésium seul, n’est ni aussi disponible, ni aussi bien utilisé que lorsqu’il est accompagné de facilitateur et de cofacteurs.

C’est la raison pour laquelle il est préférable de s’orienter vers des formules qui comprennent ces éléments :


  • · Vit B6 et TAURINE

La Vit B6 favorise l’absorption du magnésium, il est donc recommandé de choisir un supplément qui en contient.


La Taurine favorise également l’absorption du Mg et la ré-entrée du Mg dans les cellules (après un stress quelconque par exemple). De plus, elle a en elle-même des vertus anti-stress. L’association Mg-Taurine est donc bénéfique pour gérer tout type de stress.

  • · Vitamines du groupe B

Certaines vitamines du groupe B (comme la B12) interviennent comme cofacteurs dans les réactions enzymatiques qui utilisent du Mg . Leur présence dans ce complément assure que ces réactions seront réalisées de manière optimales.


Attention aux mauvaises informations :


Le magnésium « ne se stocke pas dans le corps ».

Dans ce sens, le fonctionnement par « cure » ne sert à rien !


Ce qui est pris est utilisé, directement.

D’où on va privilégier des prises de 200 mg le matin et 200 mg le soir après le repas chez un non sportif.


N’attendez pas de ressentir des crampes ou l’œil qui bouge tout seul, car c’est déjà signe d’une grande carence.


A la semaine prochaine !


72 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page